l’incivisme d’un capitaine de la gendarmerie à l’endroit des femmes endeuillées et en colère

20 mai 2013

Société

l’incivisme d’un capitaine de la gendarmerie à l’endroit des femmes endeuillées et en colère dans Société sociUn capitaine de la gendarmerie nationale fait de signes obscènes des doigts voulant dire « je vous baise » à l’endroit des femmes endeuillées et en colère, qui manifestaient torses nues devant la gendarmerie.
Elles réclament d’une part la libération de leurs enfants abusivement détenus dans le cadre de l’enquête liée aux incendies des marchés et demandent d’autres part justice pour Etienne Yakanou décédé entre les mains de la gendarmerie.
Le même capitaine mange allègrement son poulet qu’il accompagne d’une bouteille de Guinness en jetant les os par la fenêtre. Il semble dire aux femmes « nous assumons la mort d’Etienne Yakanou, les détentions arbitraires et vous ne pouvez rien nous faire,
le ciel non plus ne tombera ». Il est suivi dans ses gestes par les jeunes gendarmes autour de lui, y compris des femmes gendarmes.
Que le créateur entende les cris de ces femmes et rende justice.

Les commentaires sont fermés.

Felixgzuw |
Hendersonkewc |
Howardhzpr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Batterysell
| Gestiondutemps123
| Cumputo