L’unité de la matière et de l’esprit

Une des caractéristiques uniques à l’islam est qu’il ne divise pas la vie en compartiments hermétiques avec d’un côté la matière et de l’autre, l’esprit.  Il n’encourage pas le renoncement aux choses de la vie; au contraire, il encourage les gens à vivre pleinement, car l’ascétisme n’a pas sa place en son sein.  L’islam ne demande pas aux gens de renoncer aux choses matérielles.  Il soutient que, même à travers une vie mouvementée, l’élévation spirituelle peut être atteinte en gardant une attitude pieuse et non pas en renonçant à ce bas-monde.  Le Coran nous encourage à faire la prière suivante :

« Seigneur!  Donne-nous ce qu’il y a de bon en ce monde et ce qu’il y a de bon dans l’au-delà. » (Coran 2:201)

Mais l’islam appelle aussi les gens à la modération et les enjoint de ne pas sombrer dans l’extravagance.  Dieu dit :

« Et mangez et buvez en évitant de commettre des excès.  Certes, Dieu n’aime point ceux qui commettent des excès. » (Coran 7:31)

Au sujet de la modération, le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a dit :

« Jeûnez et rompez votre jeûne (au bon moment); restez debout à prier (au milieu de la nuit), puis dormez, car votre corps a un droit sur vous, vos yeux ont un droit sur vous et votre épouse a un droit sur vous; et la personne qui vient vous visiter a un droit sur vous également. »

L’islam n’admet donc aucune séparation entre le matériel et le moral, le mondain et le spirituel, et il enjoint l’homme à concentrer ses efforts à la reconstruction de sa vie sur une base morale saine.  Il enseigne à l’homme que les pouvoirs moraux et matériels doivent être soudés ensemble.  Le salut spirituel peut parfaitement être atteint, entre autres, par l’utilisation de ressources matérielles et ce, pour le bien de l’homme et avec une intention noble, et pas uniquement en menant une vie d’ascète ou en vivant reclus, loin des défis et des obstacles de la vie quotidienne.

Le monde a beaucoup souffert des inégalités créées par nombre de religions et idéologies.  Certaines mettent l’accent sur le côté spirituel de la vie tout en ignorant son côté matériel, car elles considèrent le monde comme une illusion, comme un piège.   Par ailleurs, des idéologies à tendance matérialiste ignorent complètement les aspects spirituel et moral de la vie en les décrivant comme irraisonnables et imaginaires.  Ces deux attitudes ont été désastreuses pour bien des gens, car elles les ont privés de la paix véritable, du contentement profond et de la tranquillité qui ne viennent qu’avec la vérité.

De nos jours encore, on retrouve ce genre de déséquilibre dans maintes religions et idéologies.  Le scientifique français De Broglie a dit :

« Un danger guette la civilisation trop matérialiste : c’est le déséquilibre qui résulte du manque de développement spirituel, en parallèle, car c’est lui qui apporte l’équilibre essentiel. »

Le christianisme s’est fourvoyé en allant vers une extrême, tandis que le monde moderne, à la fois dans sa démocratie laïque capitaliste et dans son socialisme marxiste, s’est fourvoyé en allant vers l’autre extrême.  Selon Lord Snell :

« Nous avons bâti une structure extérieure bien proportionnée, mais nous avons ignoré la condition essentielle pour que l’intérieur soit bien ordonné; nous avons soigneusement conçu, décoré et nettoyé l’extérieur de la tasse, mais l’intérieur est souillé par l’extorsion et les excès; nous avons utilisé notre savoir sans cesse grandissant et notre pouvoir de gouverner pour augmenter notre confort, mais nous avons par le fait même appauvri notre esprit. »

L’islam apporte un équilibre entre ces deux aspects de la vie, c’est-à-dire le matériel et le spirituel.  Dieu a créé beaucoup de choses pour l’homme, en ce monde, mais l’homme a été créé pour remplir un objectif plus élevé qui est d’établir une structure sociale juste et morale, conforme à la volonté de Dieu.  Les enseignements de l’islam couvrent autant les besoins spirituels de l’homme que ses besoins temporels.  L’islam invite l’homme à purifier son âme et à réformer sa vie quotidienne – tant individuelle que sociale – et à établir la suprématie du droit sur le pouvoir et de la vertu sur le vice.  L’islam encourage donc à suivre la voie du milieu et cherche à faire de nous des personnes morales au service d’une société juste.

Felixgzuw |
Hendersonkewc |
Howardhzpr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Batterysell
| Gestiondutemps123
| Cumputo